Service Presse : LE PRIX DE LA LIBERTÉ


Découvrez l’avis des blogueur.se.s et des chroniqueur.se.s sur mon roman de fiction historique sur l’Esclavage aux Antilles.

Lettres it be : « Le prix de la liberté n’est pas qu’un roman parmi tant d’autres. Il mêle à la fois réflexions historiques, considérations humaines et récit de vie dans ces Antilles tant meurtries. Dans la plus pure tradition des auteurs qui l’ont inspiré, dans cette tradition des Césaire, des Depestre, des Zobel, Ludvik Jean-Denis livre un récit poignant, souvent touchant, émouvant et parfois violent, mais sans jamais perdre cette once d’humanité qui nous permet de continuer à espérer. Le destin de Cornelia, jeune esclave livrée à elle-même sur la route de sa liberté, fait vibrer un roman intéressant sur bien des points. »

La jolie bibliothèque : « Ce roman traite d’un sujet lourd, l’esclavage. Avec pour fond une romance, cette histoire est captivante dès les premières pages. Dans ce roman, sont décrites les conditions de vie des esclaves sur l’île de la Guadeloupe dans les années 1780. Leurs conditions extrêmes de travail, leurs craintes, les punitions subies … »

Les livres de Nancy : « Cornelia est un personnage que j’ai beaucoup aimé suivre. Elle a un but précis : être libre et cela va lui faire prendre des décisions décisives pour sa vie. C’est un personnage auquel on ne peut que s’attacher … »

Le monde de Marie : « L’auteur nous a concocté un ouvrage avec une vraie valeur historique. On ressent tout le travail de recherche et la volonté qu’il a eu de nous offrir un récit qui colle au mieux avec ce qu’ont vraiment vécu les esclaves mais aussi la situation politique de l’époque. Il nous dépeint la vie au sein des maisons, la cruauté et la vanité des maîtres … »

Nadou bouquine : « L’auteur, nous livre ici, un récit riche historiquement, mais aussi poignant et émouvant. Sans retenus, nous retrouvons la violence des « maîtres », la dure condition de vie, l’espoir de liberté, mais surtout l’humanité et la « non-humanité » des protagonistes … »

Des plumes et des livres : « Ce qui m’a beaucoup plus dans Le prix de la liberté, c’est d’être du point de vue des esclaves. Personnellement, je suis plus calée pour l’esclavage aux Etats-Unis que dans les colonies françaises. Nous découvrons leur pénible travail, pourquoi ils ne se plaignent pas ni ne se rebellent alors qu’ils ont l’avantage du nombre, etc. Nous comprenons d’autant plus leur envie de liberté et le prix qu’ils sont prêts à payer pour l’obtenir … »

Mél’lectures : « Cornelia et ses parents vivent à Pointeville en Guadeloupe. Ils sont esclaves au sein de l’Habitation Saint-Pierre. Un jour, Cornelia perd ses parents dans des conditions affreuses. Elle se retrouve alors seule et doit cohabiter avec un nouvel esclave, Joseph. Commence alors à poindre en elle des envies de liberté . J’ai aimé ce roman car j’y ai découvert des choses que je ne savais pas et qui m’ont passionnés … »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s